Actualités

2020, année atypique pour le vol de fret

Selon une étude conjointe de l’assureur TT Club et de l’institut britannique BSI (British Standards Institution), 2020 présente des caractéristiques assez différentes des autres années en matière de vol de fret avec notamment l’apparition de nouvelles cibles de produits volés, tels que les masques de protection, le gel hydroalccolique, et bientôt les vaccins. 

Selon une étude conjointe de l’assureur TT Club et de l’institut britannique BSI (British Standards Institution), 2020 présente des caractéristiques assez différentes des autres années en matière de vol de fret. Nul besoin d’aller chercher très loin les explications de cet atypisme, qui sont liées à l’apparition de nouvelles cibles de produits volés, tels que les masques de protection, le gel hydroalccolique, et bientôt les vaccins.

48 % des vols de marchandises en entrepôt

Au niveau mondial, le vol de marchandises en transit reste dominant (71 %, contre 87 % en 2019), mais la proportion de vols en entrepôt a augmenté de 25 points en 2020. Conséquences de la crise sanitaire, les goulets d’étranglement dans les ports et le sur-stockage temporaire ont accru les risques de vol sur ce segment.

En Europe, 48 % des vols de marchandises ont eu lieu en entrepôt ou sur les sites de production en 2020, contre seulement 18 % en 2019, alors que les vols sur les parkings et les aires de repos ne représentent plus que 19 % (contre 54 % en 2019). Par ailleurs, les pays à hauts risques en matière de vol de fret en 2020 ont été le Brésil, l’Inde, le Mexique, l’Allemagne, la Russie et le Royaume-Uni. Le secteur le plus touché, avec 31 % des vols, est l’agroalimentaire et les boissons. 

Lire également cet article sur www.sypplychainmagazine.fr

Source!www.actu-transport-logistique.fr

DEVIS Instantané – Dial & Go

Vous n'avez pas encore de compte ?

Mot de passe oublié