Actualités

Amazon va développer des robots de livraison en Finlande

Amazon ouvre une nouvelle unité de recherche & développement (R&D) pour ses robots de livraisons Scoot à Helsinki, en Finlande Le leader mondial de l’e-commerce pourra s’appuyer sur le système de modélisation 3D de la société finlandaise Umbra, récemment acquise.  

Amazon sur tous les fronts de la livraison autonome. Après avoir marqué son intérêt pour la startup Plus.ai, en commandant 1 000 systèmes de conduite autonome pour poids lourds pour les Etats-Unis, le géant de l’e-commerce annonce cette fois qu’il va créer un nouveau centre de développement pour ses robots Scout en Europe.

Le 1er juillet, Amazon a en effet indiqué qu’il allait constituer une équipe de 25 ingénieurs en Finlande, chargés de développer un logiciel 3D qui simule la complexité de la vie réelle. Une étape indispensable pour que le robot Scoop, de la taille d’une grosse glacière, puisse naviguer en toute sécurité en ville.

Finlande, terre d’expérimentation

Sur son blog, Amazon a déclaré que le centre de développement d’Helsinki travaillerait aux côtés des laboratoire de recherche et développement (R&D) d’Amazon Scout installés à Seattle, mais aussi à Tubingen, en Allemagne et à Cambridge, où Amazon développe des drones de livraison depuis plusieurs années. Lancé en janvier 2019  par Amazon, le robot Scout est doté de six roues qui lui permettent de se déplacer sur les trottoirs afin de livrer de petits colis.

Selon CNBC, l’implantation finlandaise peut se justifier par la récente acquisition d’Umbra, une société locale de modélisation 3D, qui développe un système de visualisation rapide pour les écosystèmes industriels grâce à des modèles en trois dimensions complexes. Amazon compte étoffer son équipe locale en recrutant des ingénieurs spécialisés en robotique et systèmes autonomes. Notons que c’est également en Finlande que Wing, la filiale de Google spécialisée dans les livraisons par drone, a choisi d’effectuer ses premiers tests de livraisons en Europe.

En plus des robots livreurs, le géant de Seattle possède déjà sa propre division de drones  (Amazon Prime Air) – qui a déjà obtenu une licence pour opérer des vols commerciaux – et s’est également emparé cette année de Zoox , qui développe un système de robotaxis pour passagers et dont la plateforme pourrait être également utilisée pour du fret.
 

Source:www.actu-transport-logistique.fr

Alliance Tracking

Vous n’avez pas d’identifiants ? Cliquez ici

Dial & Go by Alliance Logistics

Vous n'avez pas de compte ?

Mot de passe oublié