Actualités

DHL tire son épingle du jeu en 2020

Le groupe DHL vient de dévoiler des résultats annuels pour l’exercice 2020 particulièrement dynamiques en dépit d’un contexte sanitaire inédit. En dehors de la division logistique, tous ses marchés ont enregistré une progression.

A l’occasion de la publication de son rapport annuel, le groupe DHL dévoile par la même occasion ses résultats financiers provisoires. Atteignant un chiffre d’affaires de 66,8 milliards d’euros, le groupe affiche une progression de 5,5 %. Un chiffre notamment dopé par un boom du e-commerce “qui a entraîné une hausse significative des volumes d’expéditions dans l’activité colis et express”, explique DHL

Côté résultat d’exploitation, l’opérateur a terminé l’exercice en hausse de 17,4 % en 2020, avec 4,8 milliards d’euros. En résumé : “Nos services ont été plus que jamais demandés. Nous avons non seulement publié des résultats record, mais aussi créé 20 000 emplois dans le monde entier. Nous nous sommes concentrés sur nos activités logistiques principales et rentables en alignant constamment notre société sur le commerce électronique et en investissant dans notre réseau logistique et la digitalisation”, a déclaré Frank Appel, président-directeur général du groupe Deutsche Post DHL.

Une bonne tenue de l’express

Sa division express a enregistré une EBIT de 2,75 milliards d’euros et a été notamment soutenue par la croissance réalisée dans les expéditions express internationales (TDI) à horaires définis qui a atteint 8,7 %. “La division a réussi à accroître encore l’efficacité de la manutention des expéditions et à obtenir une très bonne utilisation des capacités de vol dans son réseau mondial. Ces deux facteurs ont conduit à une marge record de 14,4 %, contre 11,9 % en 2019″, explique le rapport.

De son côté, la branche Solutions eCommerce a vu ses volumes d’expédition exploser en 2020. Ils ont été en progression dans toutes les régions et en particulier dans le e-commerce B2C. “Le réalignement des activités de colis internationaux porte ses fruits : au-delà de la très bonne dynamique des revenus, l’amélioration de la maîtrise des coûts a permis d’accroître l’efficacité. La marge d’EBIT de la division la plus jeune du groupe s’établit à 3,3 %, contre – 1,3 % en 2019″, observe le rapport.

Un marché tendu

Les activités postales de sa division Post & Parcel Allemagne ont suivi la même tendance avec une forte augmentation de son chiffre d’affaires, porté par un boom des volumes des colis, soit 1,6 milliard d’unités en 2020 contre 1,4 milliard en 2019. “Au total, la division a augmenté sa marge d’EBIT à 9,7 % en 2020 contre 8 % en 2019”, indique le rapport.

Sur le versant commission de transport, sa division Global Forwarding semble avoir été la plus pénalisée par la crise sanitaire avec une baisse de la demande et une pénurie de capacités de transport. “Cela s’est traduit, dans un premier temps, par des capacités d’espace de fret sur les avions de passagers intercontinentaux et sur certaines liaisons de fret maritime vers la fin de l’année. La réduction massive des capacités a entraîné une évolution correspondante des prix et des marges pour les capacités disponibles. Notre réseau international a rendu possible le transport de fret sur un marché tendu. La tendance positive des marges qui en résulte a plus que compensé la baisse des volumes et a permis une amélioration du résultat opérationnel. La marge d’EBIT progresse pour atteindre 3,7 % en 2020 contre 3,4 % en 2019″, souligne le rapport.

Enfin, sur le créneau logistique, la donne semble avoir été tout aussi compliquée, principalement du fait de la réduction d’activité de ses clients. Pour autant, “La chaîne d’approvisionnement est parvenue à atteindre une marge d’EBIT de 3,4 % en 2020 contre 6,7 % en 2019 malgré les lourdes charges causées par la pandémie”, indique le rapport.

Source:www.actu-transport-logistique.fr

Alliance Tracking

Vous n’avez pas d’identifiants ? Cliquez ici