Actualités

Italie : le manque de routiers provoque un début de pénurie

Au Royaume-Uni, la situation est désormais catastrophique. En Italie, le scénario n’est pas encore identique mais la pénurie de chauffeurs inquiète de plus en plus les professionnels du transport qui dénoncent un ralentissement des approvisionnements en marchandises et en carburant ainsi qu’une augmentation du coût des transports insoutenable sur le moyen terme.

Au Royaume-Uni, la situation est désormais catastrophique. Entre la crise du coronavirus qui a poussé les routiers de nationalité étrangère à rentrer chez eux et les nouvelles règles sur l’immigration introduites par le gouvernement britannique dans le cadre du Brexit, la pénurie de chauffeurs prend des proportions inquiétantes. À Londres par exemple, les étalages notamment de produits maraîchers pleurent misère. Au chapitre de l’essence, confie le journaliste Guy Dinmore, la situation est compliquée en Angleterre comme au Pays de Galles en raison du ralentissement des approvisionnements.

En Italie, le scénario n’est pas encore identique mais la pénurie de chauffeurs inquiètent de plus en plus les professionnels du transport, toutes catégories confondues, qui dénoncent un  ralentissement des approvisionnements en marchandises et en carburant et une augmentation du coût des transports insoutenable sur le moyen terme. « La reprise économique est menacée par le manque de routiers », averti Luigi Merlo, vice-président de Conftrasporto, la confédération du transport.

Les conducteurs italiens moins bien  payés

Le scénario est d’autant plus catastrophique que les entreprises italiennes n’arrivent même plus à recruter de main d’œuvre originaire des pays de l’Est ajoute l’ancien président de l’autorité portuaire de Gênes. A l’origine de la désaffection des chauffeurs originaires de l’Est, l’augmentation des salaires dans leurs propres pays comme la Roumanie par exemple où les conditions de travail se sont nettement améliorées et aussi le volume des transactions de marchandises.

Selon les associations de routiers d’ailleurs,  les chauffeurs italiens sont désormais moins bien payés que leurs collègues roumains. « Une partie des entreprises affiliées à notre confédération a ouvert un site de recrutement mais la main d’œuvre est carrément introuvable«  confie Luigi Merlo. 

Autre souci d’inquiétude pour les patrons : l’introduction du passe sanitaire pour tous les travailleurs italiens à partir du 15 octobre. Le dispositif gouvernemental, qui prévoit la mise à pied sans salaire des travailleurs sans passe sanitaire, risque de faire chuter ultérieurement le nombre actuel de chauffeurs en exercice, 20 % de routiers refusant de se faire vacciner selon les estimations des professionnels du transport.

Le prix du transport routier augmente

Pour les opérateurs de la filière logistique génoise, il faut maintenant une dizaine de jours pour faire sortir un conteneur du port de Gênes et les prix du transport routier ont déjà augmenté de 15 % et la situation risque rapidement d’empirer.  « La compétitivité italienne est en chute libre en raison de l’augmentation des coûts et du ralentissement des opérations logistiques » averti Luigi Merlo.

Les associations réclament une intervention immédiate du gouvernement italien. Dans leur cahier de doléances, elles demandent, une réduction des coûts du permis de conduire professionnel, des dérogations pour permettre aux routiers de circuler librement durant le weekend afin de désengorger les quais des ports remplis de conteneurs bloqués. Enfin, un renforcement de  la capacité ferroviaire.

Source:www.actu-transport-logistique.fr

Alliance Tracking

Vous n’avez pas d’identifiants ? Cliquez ici

Dial & Go by Alliance Logistics

Vous n'avez pas de compte ?

Mot de passe oublié