Actualités

Italie : les anti passe sanitaire utilisent les routiers pour faire passer leur message.

Faute de réussir à introduire l’obligation vaccinale par manque de soutien au sein du gouvernement, le président du Conseil Mario Draghi a durci les règles du passe sanitaire. Pour protester et obliger le gouvernement à faire marche arrière, un collectif regroupant quelques 35.000 chauffeurs a lancé un appel à la mobilisation via les réseaux sociaux.

Faute de réussir à introduire l’obligation vaccinale par manque de soutien au sein du gouvernement, le président du Conseil Mario Draghi a durci les règles du passe sanitaire. Après avoir décidé d’obliger les Italiens à se munir du précieux sésame pour diner ou prendre un verre à l’intérieur d’un restaurant ou d’un bar, aller au cinéma, au musée et au théâtre, prendre l’avion et les trains longue distance, l’ex-banquier a lié l’accès en entreprise au certificat sanitaire. Cette décision concerne environ 23 millions de travailleurs dont les routiers.

Ce dispositif extrêmement sévère autorise la mise à pied provisoire des salariés sans certificat et la suspension des salaires. Pour les Italiens proches des mouvances anti-vaccination et anti-passe sanitaire dont feraient partie de nombreux routiers, ce nouveau tour de vis est carrément inacceptable.

Un appel sur les réseaux sociaux

Pour protester et obliger le gouvernement à faire marche arrière, un collectif regroupant quelques 35.000 chauffeurs a lancé un appel à la mobilisation contre le document sanitaire via les réseaux sociaux comme notamment la messagerie instantanée Telegram, Facebook, la plate-forme chinoise Tik Tok et Instagram

Cette protestation prévue  à l’échelle nationale est basée sur des ralentissements sur le réseau autoroutier et à proximité des grandes villes. L’idée des manifestants, est de rouler à moins de 30 km/heure pour bloquer la circulation et d’allumer les feux de détresse, un signal de reconnaissance ont  indiqué les routiers en colère sur les réseaux sociaux.

Les patrons n’adhèrent pas

Fait important toutefois : les  associations de catégorie, les syndicats et les patrons n’ont pas adhéré à cette manifestation et prennent au contraire,  leurs distances des chauffeurs en colère. La deuxième confédération italienne en termes d’inscrits, la CISL a fait savoir « que le syndicat n’a rien à voir avec ce mouvement de protestation. » 

Pour sa part, la Cna-Fita qui regroupe quelques 35.000 professionnels de transport, affirme « que rien n’est véritablement organisé et qu’il est difficile de contacter le comité de coordination dans la mesure où aucun contact a été établi avec les associations des professionnels de transport. »

Une fake news

Le coup d’envoi à la manifestation devait avoir lieu lundi 27 septembre, tôt le matin. Durant toute la matinée, des vidéos montrant des poids lourds circulant lentement  sur les autoroutes ont été postées sur les réseaux sociaux. Mais ces images ont été démenties par plusieurs sites d’information affirmant qu’il s’agirait de vidéos tournés l’an dernier lorsque les chauffeurs protestaient contre la fermeture des points de restauration autoroutiers.

 Et selon les premiers communiqués des forces de l’ordre mobilisées par le ministère de l’Intérieur, aucun ralentissement particulier n’a été signalé. Du coup, cette mobilisation est assimilée à une fake news.

Un cheval de troie

De quoi inquiéter d’avantage  les associations de professionnels de transport qui parlent déjà de grave manipulation orchestrée par les mouvances anti-vaccination et anti passe sanitaire. Pour la syndicaliste Cinzia Franchini porte-parole de l’association de transporteurs Ruote libere (roues libres), « la présumée manifestation de 35 000 chauffeurs est un cheval de Troie inventé par les mouvances anti-vaccination qui devrait servir à déstabiliser le pays et le gouvernement en s’attaquant à une catégorie essentielle pour les moteurs de l’économie italienne  mais fragilisée par le contexte économique morose. » Affaire à suivre. 

Source:www.actu-transport-logistique.fr

Alliance Tracking

Vous n’avez pas d’identifiants ? Cliquez ici

Dial & Go by Alliance Logistics

Vous n'avez pas de compte ?

Mot de passe oublié