Actualités

Italie : les routiers expriment leur colère en abandonnant leurs camions en Ligurie

En Ligurie, les routiers à bout de nerfs abandonnent leurs camions, les syndicats et les associations de transporteurs demandent au ministre des Transports et des Infrastructures d’intervenir et le président de la région Giovanni Toti (centre-droit) envisage de trainer le gouvernement devant le tribunal administratif régional.

Depuis le début de l’été, les professionnels de transport routier ne cessent de dénoncer les lenteurs au niveau de la circulation pénalisée par la multiplication des chantiers sur les autoroutes de la Ligurie. Ils se plaignent aussi de la situation dans les trois ports régionaux de Gênes, La Spezia, Savone et des difficultés croissantes de chargement et déchargement de marchandises.

Une tension réelle

A titre de premier dédommagement, la Fédération des routiers (Fai-Conftrasporto), réclame la gratuité temporaire des péages et la reprogrammation de chantiers sur les autoroutes qui traversent la région.“Les autoroutes ligures ressemblent à un cercle vicieux, les routiers sont à bout de force, le ministre des Transports doit intervenir et éteindre l’incendie avant qu’il ne soit trop tard” , averti Davide Falteri, président de la section régionale de Fai-Conftrasporto. 

La tension est telle affirme ce syndicaliste, que les routiers exaspérés se disent maintenant prêts à multiplier les manifestations pour se faire entendre. Du côté de Trasportounito, l’association nationale des routiers qui représente un millier de patrons,  le son de cloche est identique. ” Le port de Gênes, les sorties des autoroutes et les routes nationales sont bloquées et cette situation entraîne des embouteillages monstrueux dans toute la ville, tout le pôle logistique est pénalisé cela ne peut plus durer !” s’énervent les représentants de l’association. 

Des camions abandonnés

Le 1er juillet dernier, plusieurs routiers ont déjà mis leur menace à exécution en abandonnant leurs camions. Un geste extrême qui a provoqué des bouchons de 7 kilomètres sur les tronçons d’autoroute qui passent par la Ligurie. “C’est notre seule arme et tous les routiers doivent abandonner leurs camions sur les autoroutes pour protester et se faire entendre, on ne peut pas mettre deux heures tous les jours pour faire seulement cinq kilomètres, a raconté Fabrizio Ferretto, routier et petit patron à une chaîne de télévision locale.

Pour Giuseppe Tagnochetti, coordinateur régional de TrasportoUnito, “la situation a prit une tournure dangereuse, les routiers conduisent des camions de 440 quintaux remplis de marchandises et ils sont à bout de nerfs, la sécurité routière ne peut plus être garantie dans ces conditions, on nous traite de délinquants, on dit que nous prenons les autoroutes en otage mais nous n’en pouvons plus, tout cela a trop duré, le gouvernement doit intervenir.”

Le gouverneur de la région ligure et un collectif de routiers et d’entreprises terminalistes  ont  déjà averti le  gouvernement : si rien n’était fait pour inverser la situation et entendre les requêtes des professionnels pénalisés par cette situation d’ici fin juillet, le tribunal administratif serait saisi et des indemnités seront réclamées.  

Source:www.actu-transport-logistique.fr

Alliance Tracking

Vous n’avez pas d’identifiants ? Cliquez ici

Dial & Go by Alliance Logistics

Vous n'avez pas de compte ?

Mot de passe oublié