Actualités

Italie : un plan d’aide pour aider les transporteurs frappés par la crise du Covid-19

Le gouvernement italien adopte un plan d’urgence de 25 Mds€ pour relancer l’économie frappée de plein fouet par la crise sanitaire du Covid-19. Il prévoit des mesures ciblées pour le secteur des transports. Le versement des cotisations sociales, des primes d’assurances et de la TVA sont notamment suspendues jusqu’au 30 avril afin d’aider les PME.

Alors que l’Italie vient de franchir la barre des 2 980 morts et des 35 701 cas déclarés, le gouvernement italien a adopté un plan d’urgence d’investissements de quelque 25 Mds€ pour relancer l’économie frappée de plein fouet par la crise sanitaire du Covid-19. Intitulé “Cure pour l’Italie”, ce plan prévoit une palette de mesures ciblées pour le secteur des transports. Afin d’aider les patrons, notamment des PME, le gouvernement a suspendu le versement des cotisations sociales, des primes d’assurances et de la TVA jusqu’au 30 avril prochain. Autre point important : les versements des précomptes professionnels pour les travailleurs indépendants est gelé également jusqu’au 31 mai prochain. A cette date, les entreprises pourront verser les montants en une seule échéance ou les échelonner sur cinq mois. Le gel des versements pourrait toutefois être reconduit selon l’évolution de l’épidémie. 

Un camion sur 4 à l’arrêt

Les transporteurs actuellement en première ligne pour acheminer les marchandises et éviter une interruption des approvisionnements, vont bénéficier de mesures ciblées. En début de semaine, la fédération des transporteurs Trasportunito a tiré la sonnette d’alarme en affirmant qu’un camion sur quatre est à l’arrêt en raison de la fermeture des bureaux des mines et l’interruption par conséquent, des contrôles techniques. Pour débloquer la situation, le gouvernement a annoncé la prorogation jusqu’au 31 octobre prochain du dernier procès-verbal attestant que le véhicule a été inspecté. Une mesure identique est appliquée pour les permis de conduire routiers et maritimes, les attestations et les permis de circulation dont la validité est prolongée au 31 août prochain.

13,6 M€ pour les autorités portuaires

Un fonds de 2 M€ a été crée pour aider les autocaristes qui doivent équiper leurs véhicules afin de respecter les gestes barrière contre l’avancée du virus comme la distance de sécurité d’un mètre entre le conducteur et les passagers mais aussi chaque passager. Au chapitre des transports maritimes, les taxes d’ancrages sont également suspendues pour compenser la réduction des trafics maritimes de marchandises et de passagers. Pour indemniser les autorités portuaires, le gouvernement a débloqué une enveloppe de 13,6 M€ pour l’année en cours.

Soutenir la croissance et la compétitivité

Le paiement des droits de douane est également différé d’un mois pour le moment et les taux d’intérêts ne seront pas appliqués. Une autre enveloppe de 3 M€ a également été débloquée pour aider les autorités portuaires en détresse avec la propagation du virus qui freine les exportations et les importations. 

“Toutes ces mesures sont essentielles mais il faut continuer à surveiller l’évolution de la crise sanitaire de très près afin d’adopter le cas échéant de nouvelles mesures dans les prochaines semaines afin de soutenir la croissance et la compétitivité du secteur des transporteurs”, estime Amedeo Genedani, président de l’association Confartiginato-Trasporti, ajoutant : “Il faut à présent suspendre les nouvelles normes qui renforcent la bureaucratie et annuler certains coûts pénalisants comme celui concernant la mise à norme des réservoirs”. 

Source: www.actu-transport-logistique.fr

Alliance Tracking

Vous n’avez pas d’identifiants ? Cliquez ici