Actualités

L’Autorité de la concurrence sanctionne plusieurs organisations professionnelles du transport routier

Les principales organisations professionnelles du transport routier viennent d’être sanctionnées par l’Autorité de la concurrence pour avoir mené des actions de boycott contre plusieurs plates-formes digitales de mise en relation entre chargeur et transporteur. Montant global de l’amende : 500 000 €. 

L’Autorité de la concurrence vient de rendre son verdict sur une affaire de boycott de plate-forme digitale d’intermédiation par plusieurs acteurs du transport routier entre le 29 juillet 2016 et le 28 février 2018. Au banc des accusés, ils sont neuf : la bourse de fret B2Pweb et sa maison mère H2P, les groupements Evolutrans, Astre, Flo, Tred Union et ASTR, ainsi que l’Unostra et l’OTRE. « Les pratiques ont d’abord consisté en la mise en place d’une stratégie, décidée en commun et qui visait à limiter le développement des plateformes numériques d’intermédiation et du logiciel de traçabilité Shippeo », indique l’Autorité de la concurrence.

Des consignes aux adhérents

Puis, chacun des groupements, organisations et syndicats professionnels ont transmis à leurs adhérents les consignes de ne pas collaborer avec ces plateformes numériques et diffusé des publications en ce sens sur leurs sites internet et intranet. « Ces communications visaient à alerter les adhérents sur les dangers allégués résultant de l’utilisation de ces plateformes et logiciels pour la profession et à les inciter à ne pas collaborer avec ces nouveaux acteurs du numérique », précise l’Autorité de la concurrence. Certains vont même plus loin, « le groupement Tred Union est même allé jusqu’à diffuser une liste des plateformes avec lesquelles ses adhérents avaient interdiction de travailler », pointe l’Autorité de la concurrence.

500 000 € d’amendes

Considérant ces pratiques comme des actions de boycott, l’Autorité de la concurrence a estimé qu’elles constituaient des infractions au droit de la concurrence, « d’autant plus qu’elles concernent un secteur en pleine évolution structurelle et visent à limiter la concurrence et l’innovation. » Dans ce contexte, ce sont H2P et B2PWeb qui héritent de la plus grosse amende (350 000 €), suivis par Astre (50 000 €), Tred Union (28 000 €), Evolutrans (27 000 €), et Flo (25 000 €), l’OTRE (10 000 €), ASTR (9 000 €) et l’Unostra (1 000 €). 

Source:www.actu-transport-logistique.fr

Alliance Tracking

Vous n’avez pas d’identifiants ? Cliquez ici

Dial & Go by Alliance Logistics

Vous n'avez pas de compte ?

Mot de passe oublié