Actualités

Le Danemark durcit les pénalités contre les infractions de parking pour les camions étrangers

Le Danemark a un problème d’amendes non payées, notamment par les camions étrangers mal garés, et passe aux méthodes musclées. Les amendes doivent désormais être payées sur place, sans quoi le camion est immobilisé.

Le Danemark durcit son catalogue de pénalités liées à la circulation routière. Les conducteurs de poids lourds immatriculés à l’étranger sont tout particulièrement visés. Confronté au non-paiement de leurs amendes par les conducteurs étrangers, le royaume exige des amendes pour parking illicite qui devront être désormais payées sur place, sans quoi le conducteur risque l’immobilisation de son véhicule à l’aide de sabots.

Plus de 5 000 amendes non payées

Les conducteurs étrangers ont, selon Copenhague, la mauvaise habitude de ne pas payer les amendes écopées pour parking sauvage sur les aires d’autoroute. Pour le président de la confédération danoise des transporteurs et de la logistique DTL, Erik Ostergaard, il en va des « lois du pays », de la libre concurrence et du respect des conducteurs danois. Plus de 5 000 ​​​​​​​amendes pour parking illicite assignées à des poids lourds étrangers depuis le début de l’année n’ont à ce jour pas été payées. Selon l’administration chargée de la collecte, seuls 5 % des conducteurs étrangers s’acquittent en moyenne de leurs dettes. 

Le Danemark – qui n’a de frontière terrestre qu’avec l’Allemagne – est connu pour son déficit en places de parking pour les camions le long des autoroutes, notamment à la frontière allemande. Quantité de conducteurs étrangers se voient de ce fait contraints de s’arrêter pour la nuit en dehors des espaces prévus à cet effet.

Pas plus de 25 heures

Le Danemark mène depuis des années une politique particulièrement restrictive à l’égard des transporteurs étrangers. Depuis 2018, les camions ne sont pas autorisés à séjourner plus de 25 heures sur un espace de parking destiné aux poids lourds, même si cet espace se trouve à proximité d’un motel où le conducteur peut passer la nuit. Concrètement, les conducteurs sont dans l’impossibilité de passer leur longue pause hebdomadaire au Denemark.

Le montant des amendes est élevé (270 € pour parking illicite, plus de 400 € pour stationnement sur les aires d’accès à l’autoroute) et le respect de la législation est particulièrement surveillé dans le petit royaume nordique. Copenhague assure vouloir « mettre fin au nomadisme » sur les routes du pays. Les mesures sont critiquées notamment par les fédérations d’expéditeurs, qui craignent un déplacement du problème vers les routes nationales et une concurrence déloyale pour les entreprises danoises à l’import-export. 

En début d’année, la Commission européenne avait demandé à Copenhague de revoir la réglementation des 25 heures, menaçant de traduire le cas devant la Cour européenne de Justice. La Commission considère que les restrictions danoises sont une atteinte à la liberté d’offrir ses services au sein de l’Union garantie par le droit européen.
 

Source:www.actu-transport-logistique.fr

Alliance Tracking

Vous n’avez pas d’identifiants ? Cliquez ici

Dial & Go by Alliance Logistics

Vous n'avez pas de compte ?

Mot de passe oublié