Actualités

Le gouvernement dévoile sa stratégie de digitalisation et de décarbonisation des transports

Le gouvernement vient de dévoiler sa stratégie d’accélération pour la digitalisation et décarbonation des transports. Cette feuille de route rejoint le programme d’investissements d’avenir et associe le fret à sa feuille de route.

Stimuler l’adoption de véhicules, de navires et d’avions à zéro émission, créer des aéroports et des ports à zéro émission et promouvoir des carburants aériens et maritimes durables, doubler la part du ferroviaire d’ici 2050 ou achever le réseau transeuropéen de transport (RTE-T) d’ici 2030. Voici quelques-uns des objectifs affichés par la stratégie d’accélération pour la digitalisation et décarbonation des transports dévoilée par le gouvernement le 21 octobre.

Rejoignant le Programme d’investissements d’avenir (PIA), cette feuille de route concerne tous les modes de transport. « Le Gouvernement a mis en place divers dispositifs dans le cadre de France Relance ainsi que dans le volet structurel du PIA4, ces soutiens seront encore amplifiés à partir de 2022 dans le cadre de France 2030. L’objectif est d’assurer la lisibilité, par l’écosystème, des appels à projets et des aides auxquels les bénéficiaires peuvent prétendre », indique le dossier de presse.

Doubler l’utilisation du ferroviaire

Cette stratégie s’articule autour de 3 axes. Le premier concerne la décarbonation du transport ferroviaire, pour lequel un investissement de 250 millions d’euros (M€) dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêts Digitalisation et décarbonation du transport ferroviaire lancé le 28 juillet 2021.

L’un des trois thèmes choisis pour postuler est le fret ferroviaire digitalisé. Ici, l’idée est de faciliter l’utilisation de ce mode de transport à horizon 2030 pour doubler son usage. « Grâce à une digitalisation accrue de l’exploitation, des triages, du couplage des wagons ou encore des locomotives, il peut augmenter le domaine de pertinence économique du transport par wagon isolé, au service de la desserte fine de nos territoires industriels », indique le dossier de presse.

Mobilité autonome et logistique 4.0

Le second thème a également fait l’objet d’un appel à projets qui hérite d’une enveloppe de 200 M€ : celui des Mobilités routières automatisées, infrastructures de services connectées et bas carbone. Ouvert jusqu’au 11 janvier 2023, cet appel vise à faire notamment émerger des innovations liées au développement d’une plateforme d’homologation de la mobilité autonome centrée sur l’intelligence artificielle.

Enfin, le dernier thème, qui prend la forme d’un appel à projets baptisé « Logistique 4.0 » cible la compétitivité des transports de marchandises, depuis les portes d’entrée et sortie sur le territoire jusqu’à la livraison du dernier kilomètre. Ouvert jusqu’au 15 mai prochain, cet appel aborde la propulsion maritime verte (150 M€) autant que l’aéroport intelligent (50 M€).

Source:www.actu-transport-logistique.fr

Alliance Tracking

Vous n’avez pas d’identifiants ? Cliquez ici

Dial & Go by Alliance Logistics

Vous n'avez pas de compte ?

Mot de passe oublié