Actualités

L’édition 2021 de Supply Chain Event sous le signe du digital et de la performance

Après une année d’absence, l’édition 2021 de Supply Chain Event s’articule autour du fil rouge « Dessiner sa trajectoire vers la performance ». Avec 20 % de nouveaux exposants attendus, le salon intégrera l’automatisation aux domaines représentés et s’interrogera sur la transformation omnicanale.

« Nous sommes un salon qui permet de transformer sa supply chain à travers des solutions digitales », décrit Thomas Desplanques, directeur de Supply Chain Event (SCE). Digital, le mot ne cessera d’émailler le salon qui se tiendra les 24 et 25 novembre à Paris, porte de Versailles, Hall 5.1. En 2021, cette neuvième édition entend conserver son ADN de base avec « des conférences de grande qualité et des rendez-vous d’affaires ». Et les chiffres augurent un évènement fréquenté, après les derniers mois de pandémie qui l’avait contraint à l’annulation en 2020. « Nous attendons entre 110 et 120 marques », stipule Thomas Desplanques. Avec 20 % de nouveaux exposants, 2021 laisse entrevoir « un marché qui se renouvelle avec de nouvelles solutions à proposer ». Parmi elles, les plus représentées (à 30 %) concernent les outils de pilotage et de planification qui viennent transformer la supply chain, auxquelles viennent s’ajouter les systèmes d’informations et de traçabilité (20 %), ainsi que les solutions transport et logistique (20 %). Et un nouveau domaine fait désormais son apparition, celui des solutions d’automatisation et de robotique, avec des entreprises qui n’étaient jusqu’alors pas forcément présentes : Solystic, Mecalux France, Exotec Solutions, Bowe France ou encore Scallog.


« Dessiner sa trajectoire vers la performance »

Changement des modes de consommation suite au Covid-19, enjeux sociétaux tendant vers une logistique plus verte, nécessité d’un service client en temps réel : le secteur doit évoluer rapidement, dans un contexte de réglementations changeantes. « Tous ces constats nous ont permis de développer un fil rouge au cœur des conférences : Dessiner sa trajectoire vers la performance ». Un fil rouge que l’on retrouvera sur la quarantaine de conférences proposée cette année. « On sent qu’il y a une grosse envie mais aussi un besoin du côté des chargeurs de revenir chercher des solutions sur le salon, juge Alain Cohen, directeur général de Prism, l’organisme indépendant créé par Bolloré LogisticsNous nous trouvons dans une situation sans précédent, raison pour laquelle on a des besoins de transformation qui ne se feront qu’en trouvant des solutions pertinentes assemblées entre elles. Pour cela, SCE est une opportunité d’avoir sur un seul lieu tout un panel de solutions importantes ». Le salon sera organisé autour de trois carrefours : le pilotage des flux physiques ; l’entreprise data driven ; l’efficacité intralogistique. « Nous avons d’autre part pris pour habitude de dresser une verticalité, faire un focus sur chaque édition », poursuit Thomas Desplanques. Cette année, il s’intitulera : « E-commerce, déjà le monde d’après », avec une question de fond : dans ses nouvelles conditions d’accélération du e-commerce au niveau international dans le retail et la distribution aussi bien que l’industrie, en BtoB comme en BtoC, comment donner une nouvelle dimension à sa transformation omnicanale d’un point de vue stratégique, organisationnel, IT et environnemental ? Une thématique qui sera servie par des business cases et des conférences avec l’intervention de clients utilisateurs.

Le digital en première ligne

L’orientation digitale demeurera au cœur de SCE 2021, rappelle Thomas Desplanques avec la « présence forte » d’entreprises qui évoluent sous ce prisme, proposant WMS, WCS mais aussi applications et plateformes collaboratives, réalité augmentée, big data, IA, impression 3D, IoT, ou encore solutions d’automatisation pour la supply chain. « Le confinement et le Brexit en Europe ont bien mis en avant la puissance de la supply chain et sa nécessaire digitalisation. Ces réalités sont en ligne avec le thème du SCE : comment travailler ensemble et collaborer. Ce sont désormais un ensemble de solutions qui vont s’interconnecter pour apporter une supply chain plus innovante et performante », juge Mickaël Devena, vice-président régional des Ventes de Project44. Cet aspect digital sera également présent via la plateforme MySCE.fr permettant de mettre en relation les visiteurs avec des exposants correspondant à leurs besoins. « Ouverte dès lundi prochain, MySCE permettra de planifier sa visite sur le salon et d’accéder aux conférences des salles 1 et 2 en visioconférence et en replay », précise Thomas Desplanques. Digitalisation toujours avec le Digital Supply Chain Award : « On mise ici sur un seul évènement, qui vient récompenser la plus belle innovation digitale de la supply chain ». Après une phase qualificative le 24 novembre, la finale se fera en présence d’un jury composé de plusieurs directeurs de la Supply Chain et de grands acheteurs le 24 novembre à 18 h. « Tous les indicateurs sont au vert pour pouvoir organiser une belle édition », conclut Thomas Desplanques.

Source:www.voxlog.fr

Alliance Tracking

Vous n’avez pas d’identifiants ? Cliquez ici

Dial & Go by Alliance Logistics

Vous n'avez pas de compte ?

Mot de passe oublié