Actualités

Les défis et tendance de la livraison du dernier kilomètre selon Scandit

Scandit révèle dans une récente étude les principaux challenges auxquels sont confrontées les entreprises de livraison du dernier kilomètre dans le secteur du e-commerce. La société observe également l’émergence du smartphone dans la trousse à outil des prestataires.

Une étude de Scandit, fournisseur de technologie de vision assistée par ordinateur, a interrogé 118 entreprises américaines et européennes de courriers, colis et logistique, qui ont mis en lumière leurs trois défis principaux pour s’adapter à la croissance importante du e-commerce : les inefficacités (55 %), la pression sur les coûts (50 %) et la course à l’avantage concurrentiel en lançant de nouveaux services (45 %). Face à cela, 42 % des acteurs avouent subir une lourde pression. « Alors que les principaux défis des opérations de transport et de logistique du dernier kilomètre consistent à réduire les inefficacités des processus et à diminuer les coûts, les clients d’aujourd’hui attendent une multiplication des points de contact de la chaîne d’approvisionnement et la mise en place de flux de travail liés aux modèles d’exécution omnicanale et à la logistique retour. Les nouvelles complexités en matière de main-d’œuvre et de processus introduites par ces dynamiques opérationnelles exacerbent les défis du dernier kilomètre », analyse Pat Nolan, senior research analyst chez VDC Research, chargé de réaliser une partie du rapport pour Scandit.

Quand le smartphone remplace le scanner traditionnel

Scandit observe par ailleurs que pour 67 % des prestataires de services postaux et logistiques sondés, la tendance est à l’utilisation des smartphones en remplacement des scanners dédiés traditionnels. « Ils permettent aux coursiers d’effectuer plusieurs tâches à partir d’un seul appareil, qu’il s’agisse de la numérisation des preuves de livraison, de la vérification d’identité, du suivi rapide des commentaires des clients ou encore de l’organisation de l’échange à domicile ou du remboursement des marchandises non désirées », explique Samuel Mueller, PDG de Scandit. Pour 50 % des entreprises interrogées le smartphone permet d’ajouter de nouvelles fonctionnalités, pour 44 % il réduit les coûts, et pour 27 % il améliore l’expérience utilisateur et l’efficacité.


Télécharger l’étude complète sur le site Internet de Scandit

Source:www.voxlog.fr

Alliance Tracking

Vous n’avez pas d’identifiants ? Cliquez ici

Dial & Go by Alliance Logistics

Vous n'avez pas de compte ?

Mot de passe oublié