Actualités

Les solutions du Gatmarif pour faciliter la logistique urbaine en IDF

Le Gatmarif suggère, dans un nouveau livre blanc, de nombreuses propositions visant à optimiser la logistique du dernier kilomètre en Île-France.

Constatant les difficultés que connaît le déploiement de la logistique en milieu urbain, le Gatmarif – Groupement des activités de transport et de manutention de la région Ile-de-France – présente 35 solutions concrètes afin de le rendre plus facile dans sa région. Produits d’une consultation de nombreux acteurs de la filière (dont ses membres Union TLF ou FNTR), ces propositions sont publiées dans un livre blanc de 36 pages. L’organisme fixe une date pour arriver à cette optimisation, 2030, à condition cependant que les collectivités territoriales collaborent avec les entreprises privées. Il sera alors possible de diminuer la quantité de camions circulant en ville, réduire les distances parcourues, baisser les émissions de carbone et améliorer les délais de livraison.

Une sélection de propositions concrètes du Gatmarif

• Demander aux pouvoirs publics de contrôler ceux qui ne respectent pas les règles et normes de la profession pour améliorer l’attractivité des métiers difficiles de la livraison urbaine (accidents, TMS), surtout dans Paris.
• Faciliter la circulation des marchandises en empruntant les voies de bus.
• Inciter les habitants à utiliser les parkings souterrains et laisser les places de stationnement en surface aux professionnels.
• Transformer les places de parking situées avant et après les aires de livraison en dépose-minute pour livreurs en VUL, les aires devenant réservées aux poids lourds.
• Prise en compte de la logistique dans les politiques d’urbanisme.
• Mettre en place des hubs urbains mutualisés pour des zones de tri et éclatement des marchandises.
• Dans le cadre des chantiers urbains, former les conducteurs à la livraison en zone urbaine dense, mettre en place un plan logistique des sites de construction avant le début des travaux, créer des Centres de consolidation pour la construction.
• Proposer un agenda réaliste pour la conversion des flottes des véhicules diesel au profit des véhicules propres, tenant compte des délais incompressibles des transporteurs pour renouveler leur parc.
• Soutenir financièrement l’acquisition de véhicules propres par les transporteurs à hauteur du TCO (coût total de possession).

Source:www.voxlog.fr

Alliance Tracking

Vous n’avez pas d’identifiants ? Cliquez ici

Dial & Go by Alliance Logistics

Vous n'avez pas de compte ?

Mot de passe oublié