Actualités

Projets numériques et robotique en logistique : l’Ademe lance un appel

À travers son appel à projet de recherche, l’Ademe veut soutenir la transition écologique du secteur transport et logistique, en favorisant une meilleure utilisation des flux de données, ainsi que la complémentarité homme-machine.

Robots et blockchain. L’Ademe a lancé un Appel à projets de rechercheintitulé ”Robotisation et numérique dans le secteur logistique” destiné à contribuer à la transition écologique du secteur. Il s’agit de soutenir des projets “à maturité avancée” qui apportent une “frugalité” en termes d’impact environnemental dans des activités telles que le tri de la marchandise en réception, le stockage, la préparation de commandes, le conditionnement, l’inventaire ainsi que le déplacement des conteneurs en zone portuaire et la livraison en ville.

Pour l’Ademe en effet, les acteurs de la livraison urbaine doivent satisfaire à des contraintes souvent antagonistes : l’éloignement des plateformes logistiques du centre-ville se conjugue difficilement avec une exigence de livraison en délai court, dans un contexte où les véhicules utilitaires sont souvent accusés de contribuer à la congestion urbaine. Pour y remédier, les projets présentés pourront relever des champs numériques et/ou robotique. Cette démarche s’inscrit dans les objectifs du programme “Villes et territoires durables” et du programme Transports et Mobilité “systèmes innovants de mobilité et de fret” de l’Ademe. La clôture de cet appel à projets aura lieu le 9 juillet 2019.

Projets numériques

Ces projets doivent améliorer la performance des opérations de logistique urbaine grâce à la collecte et l’exploitation des données en s’appuyant sur des outils d’aide à la décision, sur les possibilités de mutualisation offertes par le big data, sur la blockchain, les objets connectés ou encore l’intelligence artificielle. “L’utilisation des données est le moteur de la logistique : parallèlement au mouvement des marchandises, le flux de données est crucial pour l’organisation, le suivi et la valorisation des opérations”, souligne-t-on à l’Ademe.

Projets robotiques

L’appel d’offre peut également concerner des projets de robotisation, que ce soit pour faciliter les livraisons dans les villes ou mettre en œuvre des solutions “simples et flexibles” dans les entrepôts, ou encore des solutions d’automatisation dans les ports pour le transport des conteneurs. Il en va ainsi des projets de robots qui aident les opérateurs dans les préparations de commande, mais aussi de cobotique, l’association homme-machine, pour notamment manipuler des objets lourds (type exosquelette). D’autres projets peuvent être dédiés aux drones inventoristes ou aux robots suiveurs pour la livraison de colis, comme l’expérimentation menée actuellement par les magasins Franprix. Autant de projets déjà appliqués dans le monde réel et pour lesquels l’Ademe veut manifestement donner un essor supplémentaire.

Source:www.actu-transport-logistique.fr

Alliance Tracking

Vous n’avez pas d’identifiants ? Cliquez ici