Actualités

Transporeon dévoile les résultats du « Transportation Pulse Report 2021 »

Réalisée avec l’analyste Adrian Gonzalez, l’enquête menée au niveau international auprès de plus de 300 acteurs du secteur, se penche sur les difficultés du transport et ses voies d’amélioration.

En association avec l’analyste Adrian Gonzalez, président d’Adelante SCM et fondateur de Talking Logistics, l’expert en système de gestion des transports Transporeon vient de publier le « Transportation Pulse Report 2021 ». L’enquête a été menée auprès de 310 acteurs internationaux du secteur (chargeurs, transporteurs et prestataires de services logistiques) pour connaître les résultats qu’ils souhaitent atteindre en repensant le processus de transport actuel. Contenant également des réflexions et des recommandations d’experts, elle dévoile les perspectives de développement du secteur s’il adopte l’effet de réseau des plateformes logistiques de bout en bout.

Améliorer l’efficacité opérationnelle globale

Trois défis majeurs sont identifiés dans le rapport  : les trajets à vide (entre 15 et 30 % dans l’UE), les temps d’attente (selon une enquête menée par Vehco, plus de la moitié des transporteurs interrogés, 53 %, ont déclaré que leurs chauffeurs attendaient 3 heures ou plus en moyenne par semaine), et les émissions de CO2. Des défis pour les chargeurs industriels, les transporteurs, et autres acteurs du secteur, auxquels le rapport propose de répondre via une approche basée sur le réseau et en participant à l’économie de plateforme. « L’avenir proche de notre secteur n’est pas dans les innovations tape-à-l’œil comme les camions autonomes, les robots de livraison, les drones ou l’hyperloop – nous devons être mieux connectés et collaborer plus étroitement afin de tirer parti des effets de réseau. C’est dans l’intérêt de chacun d’améliorer notre efficacité opérationnelle globale, qui reste la clé pour obtenir des marges plus élevées », évoque Adrian Gonzalez.

Effets souhaités et marge d’amélioration

L’enquête souligne par ailleurs les disparités de réponses entre les chargeurs et les transporteurs/3PL. Ainsi,  la question « Si vous pouviez repenser ou activer de nouveaux processus de transport, quels seraient vos trois principaux effets souhaités », pour les chargeurs, « permettre une plus grande visibilité de la demande, des tarifs et de la capacité en temps réel » a obtenu le plus haut pourcentage de votes (20 %) tandis que les transporteurs/3PL votent à 20 % pour « réduire/éliminer les kilomètres à vide ». Interrogés également sur la marge d’amélioration des processus actuels de gestion des transports (de l’approvisionnement à la planification), 65 % ont estimé qu’elle était « grande » (47 %), voire « très grande » (18 %) tandis que moins d’un répondant sur dix estime qu’elle est « faible » (5 %) ou « très faible» (2 %). Adrian Gonzalez et Transporeon appellent à l’issue de cette étude, à tirer parti des effets de réseau nécessaires pour « une gestion plus intelligente des processus dans la logistique, qui se traduit par moins de trajets à vide, des temps d’attente plus courts et une réduction des émissions de CO2 ». «La voie à suivre sera prédictive plutôt que réactive, alimentée par la visibilité en temps réel, l’analyse, l’optimisation et l’automatisation des flux », souligne Adrian Gonzalez.


L’intégralité du rapport « Transportation Pulse Report 2021 », est disponible sur ce lien.

Source:www.voxlog.fr

Alliance Tracking

Vous n’avez pas d’identifiants ? Cliquez ici