Actualités

Transport et logistique : absentéisme en forte hausse en 2020

Selon les données relevées par le cabinet Gras Savoye Willis Towers, le secteur du transport et de la logistique figure parmi les plus touchés par l’absentéisme en 2020 avec une augmentation de +32 %. Une situation à mettre en regard de la situation sanitaire.

L’année passée a vu augmenter le taux d’absentéisme en entreprise. C’est le constat réalisé par le cabinet Gras Savoye Willis Towers lors de son étude quantitative annuelle basée sur les données issues de la Sécurité sociale, des arrêts maladie et arrêts de travail de plus de trois jours. Réalisée durant cinq ans sur un panel de 352 912 salariés provenant de 671 sociétés, elle pointe depuis 2016 une constante hausse : + 20 % en 2020 avec 34 % des salariés ayant au moins déposé un arrêt de travail pendant l’année.

Transport et logistique parmi les plus touchés

La tendance est encore plus marquée sur la filière transport et logistique où l’absentéisme a enregistré une augmentation de +32 % en 2020, en faisant le secteur le plus touché avec celui de la santé (+26 %). Avec 7,97 % de taux d’absentéisme le transport et la logistique poursuit une tendance déjà observée en 2019, la situation a aussi à voir avec la situation sanitaire et s’est notamment accentuée durant le premier confinement explique l’étude.  Ainsi, il apparaît que le dispositif d’indemnisation des arrêts dérogatoires pour motifs d’enfants non scolarisés, de personnes vulnérables ou de proches de personnes vulnérables, mis en place durant la crise, soit un facteur prépondérant de l’augmentation des arrêts maladie  : + 25 % en 2020. Il est également à relever des disparités selon le genre, l’âge ainsi que la situation géographique et professionnelle. Un contraste est ainsi observé entre hommes et femmes, tous secteurs confondus avec 4,52 % d’absentéisme chez les hommes contre 6,08 % chez les femmes, soit une augmentation de 23 % entre 2019 et 2020 chez les hommes  et +17 % chez les femmes. Niveau âge,  ce sont les salariés de plus de plus de 50 ans qui sont les plus impactés avec un taux d’absentéisme à 7,07 % en 2020 tandis que ceux de moins de 30 ans enregistrent un taux moyen de 2,48 %, mais en hausse de +19 % en 2020. Géographiquement, ce sont toutes les régions qui ont été touchées avec la crise sanitaire, avec les plus fortes hausses enregistrées dans Grand Est (6,6 % en croissance de 25 %) et les Hauts-de-France (6,3 % en croissance de 22 %).

Les non-cadres davantage touchés

Concernant les situations professionnelles,  les non-cadres s’avèrent deux fois plus touchés que les cadres avec une augmentation de l’absentéisme de + 24 % chez les premiers et de 12 % chez les seconds entre 2019 et 2020. Des chiffres qui s’expliquent notamment  par la pénibilité de certaines professions et l’impossibilité de télétravailler à domicile. Enfin, niveau taille des entreprises, si les PME et les ETI se révèlent davantage impactées en 2020, les grandes entreprises ont également été touchées et ont vu leur taux d’absentéisme davantage se dégrader : 3 %/an pour les grandes entreprises contre 6 %/an pour les ETI et PME entre 2016 et 2019.

« Lutter contre l’absentéisme est vraiment un enjeu financier et social important pour les entreprises. Par exemple, pour une entreprise de 1 000 salariés avec un salaire moyen de 30 000 € par an et un taux d’absentéisme de 5 %, on estime le coût complet pour l’employeur entre 1,5 et 3 M€ par an. Et il est fort probable que l’absentéisme augmente encore dans les années à venir. Il sera intéressant d’analyser les impacts de la crise sanitaire sur l’absentéisme à moyen/long terme », observe Noémie Marciano, directrice offre de conseil Health & Benefits.

Source:www.voxlog.fr

Alliance Tracking

Vous n’avez pas d’identifiants ? Cliquez ici

Dial & Go by Alliance Logistics

Vous n'avez pas de compte ?

Mot de passe oublié