Actualités

Transport routier : le moral des chefs d’entreprises toujours en berne

Les chefs d’entreprises du transport routier ont le moral en berne depuis neuf mois consécutifs. Ils craignent un nouveau ralentissement de leur activité et de leurs coûts de revient.

Pour le troisième trimestre consécutif, les dirigeants du transport routier pour compte d’autrui ont le blues. C’est du moins ce qui ressort du dernier baromètre que vient de publier la Fédération nationale des transports routiers (FNTR). En effet, l’indice synthétisant le jugement des transporteurs sur la situation de leur entreprise est passé de + 33 au 3e trimestre 2017 à + 10 au 3e trimestre 2018, équivalant au niveau du 3e trimestre 2015.

Deux facteurs de préoccupation

Bonne nouvelle pour l’emploi, si les transporteurs s’attendent à un nouveau ralentissement de leur activité au cours des prochains mois, ils continuent néanmoins à recruter, surtout des conducteurs. Parmi les segments d’activités qui se sont montrés les plus dynamiques au 3e trimestre 2018, on compte l’industrie, le commerce de détail et la grande distribution. En revanche, pour ceux qui travaillent avec des clients issus de la construction, la donne semble plus compliquée.

Mais ce qui entame réellement le moral des dirigeants est la hausse du prix du carburant, qui impacte directement leurs coûts de revient. En effet, “il augmente de + 17,5 % entre le 3e trimestre 2017 et le 3e trimestre 2018, après une hausse de près de 15 % entre le 2e trimestre 2017 et le 2e trimestre 2018. Sur un trimestre, le coût du gazole progresse de + 3,3 %”, résume la FNTR.

Source:www.actu-transport-logistique.fr

Alliance Tracking

Vous n’avez pas d’identifiants ? Cliquez ici