Actualités

Un bonus supplémentaire pour les poids lourds électriques et hydrogènes

Dans le cadre du plan de relance, le gouvernement propose 50 000 € de bonus pour l’acquisition d’un poids lourd électrique. Le suramortissement a également été prolongé jusqu’en 2024 pour les modèles électriques et hydrogène, mais également d’autres énergies alternatives au Diesel.

Afin d’encourager le développement des véhicules lourds zéro émission, le gouvernement a budgété une enveloppe de 100 M€ dans le cadre du plan France Relance pour soutenir l’acquisition de camions, autobus ou autocars fonctionnant à l’électricité ou à l’hydrogène. Ces bonus se montent à 50 000 € pour l’achat ou la location longue durée de camions et 30 000 € pour les autobus et autocarsS’il est désormais possible d’acquérir des bus hydrogène, ce n’est pas encore le cas des camions lourds où l’offre est encore balbutiante : les transporteurs devront se tourner vers les nouveaux modèles tout électrique désormais au catalogue des constructeurs.

100 millions sur deux ans

« Le transport routier de voyageurs et de marchandises joue un rôle central pour la vie économique et sociale de notre pays. La crise sanitaire que nous traversons a particulièrement souligné l’importance du transport routier de marchandises tant sur le plan économique que de la réponse aux besoins de la population », ont indiqué le 15 décembre 2020 le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari et la ministre déléguée à l’industrie, Agnès Pannier-Runacher. Ces derniers ont précisé que ce bonus sera valable deux ans et dans la limite de 100 millions d’euros, avec un premier bilan dans les six mois.

Le montant de 100 millions – jugé trop faible par les organisations professionnelles – pourrait être revu à la hausse en cas d’une forte demande. C’est du moins ce qu’a laissé entendre le ministère lors de la réunion interministérielle avec les représentants professionnels qui s’est tenue le même jour.

Jusqu’à 100 000 € par poids lourd

Cette nouvelle aide est cumulable avec le dispositif du suramortissement pour les véhicules lourds (de plus de 2,6 t) utilisant des énergies propres, qui a été récemment prolongé jusqu’au 31 décembre 2024 dans le projet de loi de finances. Pour un camion électrique, le cumul des deux aides peut ainsi atteindre 100 000 €. 

La mesure de suramortissement concerne également d’autres carburants alternatifs au Diesel comme le gaz naturel pour les véhicules (GNV), le gaz naturel liquéfié (GNL), le biométhane carburant (bioGNV et bioGNL), le carburant ED95 composé d’un minimum de 90 % d’alcool éthylique d’origine agricole et le carburant B100 composé à 100 % d’esters méthyliques d’acides gras, lorsque la motorisation du véhicule est conçue en vue d’un usage exclusif et irréversible de ce carburant.

Source:www.actu-transport-logistique.fr

Alliance Tracking

Vous n’avez pas d’identifiants ? Cliquez ici

Dial & Go by Alliance Logistics

Vous n'avez pas de compte ?

Mot de passe oublié