Actualités

Une alliance pour l’hydrogène

Coopération entre Daimler, Iveco, Volvo, OMV et Shell sur l’hydrogène. L’alliance, baptisée H2Accelerate veut préparer le terrain pour le développement de l’hydrogène pour les camions.

Convaincus que l’hydrogène jouera un rôle prépondérant dans le transport des marchandises de demain, les constructeurs Daimler, Iveco et Volvo ont annoncé de concert avec OMV et Shell le lancement d’un partenariat, baptisé H2Accelerate, destiné à créer les conditions permettant le développement à grande échelle des camions à hydrogène.

« De plus en plus de pays et d’entreprises revendiquent leur attachement à des transports sans émissions, soulignent les partenaires dans un communiqué… La production de véhicules à hydrogène à grande échelle pourrait par ailleurs favoriser le développement de nouveaux secteurs industriels tels que la construction de sites pour le développement d’hydrogène neutre d’un point de vue climatique, le développement d’un réseau de stations de rechargement en hydrogène liquide ou gazeux et la fabrication des camions. »

Les entreprises impliquées dans H2Accelerate sont convaincues que la synchronisation des investissements dans le secteur peut permettre le développement d’une nouvelle filière, préalable indispensable si l’Europe veut atteindre les objectifs climatiques qu’elle s’est fixés à l’horizon 2050.

Une centaine de camions

Il faudra une décennie selon les nouveaux partenaires pour que le camion à hydrogène s’impose sur les routes, d’abord dans le cadre de clusters régionaux et le long des principales voies de transports européennes, qui doivent être équipés en priorité de stations de rechargement. Une centaine de camions et une vingtaine de stations sont prévus dans un premier temps. La production devrait dépasser les 10 000 véhicules par an dans une seconde phase, vers 2025. 

« Le développement des camions à hydrogène ne sera possible qu’avec l’aide de subventions publiques et le soutien des politiques », soulignent toutefois les partenaires, louant au passage l’esprit pionnier de certains transporteurs, qui se sont déjà lancés dans l’aventure en participant à des tests à échelle réelle.

Un contexte plus large

Pour justifier l’implication de son groupe, Martin Lundstedt, président de Volvo estime que « le changement climatique est le défi de notre génération, rappelle . Nous soutenons entièrement le processus des accords de Paris, et la décarbonisation des transports de marchandises. Les transports seront à l’avenir dominés par une combinaison de véhicules à batteries et à hydrogène. »

Même son de cloche chez Daimler, « l’hydrogène est la clé de transports neutres du point de vue du climat, ajoute Martin Daum, le président de Daimler Truck AG. Notre coopération est sans précédant. C’est un élément capital pour créer un contexte permettant le développement à grande échelle des camions à hydrogène. »

Source:www.actu-transport-logistique.fr

Alliance Tracking

Vous n’avez pas d’identifiants ? Cliquez ici

Dial & Go by Alliance Logistics

Vous n'avez pas de compte ?

Mot de passe oublié