Actualités

Une bonne insertion dans l’emploi malgré la crise

Comment les personnes formées à la conduite en 2019 se sont-elles intégrées dans le marché du travail ? L’AFT, association de développement de la formation professionnelle transport et logistique, s’est penchée sur le devenir des personnes dont elle a cofinancé les formations l’année dernière.

La crise sanitaire n’a pas pénalisé l’intégration des sortants 2019. C’est le premier constat qui ressort de l’enquête menée par l’AFT du 18 septembre au 15 octobre 2020 auprès des candidats dont elle a cofinancé la formation en conduite sur l’année 2019. Sur les quelque 3 318 personnes qui ont répondu à l’enquête, 83 % ont un emploi, un ratio équivalent à l’enquête de l’année précédente.

L’impact de la crise sanitaire semble ainsi pour le moment “maîtrisé”, indique l’association. Comme l’an dernier, les postes en CDI sont près de trois fois plus nombreux qu’en CCD. Un bémol néanmoins, le recrutement en intérim des jeunes formés affiche une baisse de 5 %, à 13 %, toutes filières confondues.

5 % des conducteurs en activité partielle

Parmi les répondants occupant un emploi, deux sur cinq ont connu une période d’activité partielle depuis le 16 mars, date d’entrée en vigueur du confinement. À la date de l’enquête, 5 % des répondants ayant un emploi sont dans cette situation, mais ce pourcentage est relevé par le transport de voyageurs où l’activité partielle reste plus largement utilisée. Les nouveaux sortants n’auraient donc pas été plus impactés par la crise sanitaire que leurs collègues expérimentés, précise l’AFT.

En outre, neuf nouveaux formés sur dix estiment que les mesures barrières prises par leur employeur pour éviter la propagation du virus Covid-19 sont satisfaisantes. Pour 45 % des personnes interrogées, la crise sanitaire a eu pour effet de revaloriser l’image de la filière transport-logistique. Un sentiment partagé à même échelle par les dirigeants et responsables RH interrogés en septembre 2020 à l’occasion de la 2e enquête FranceLogistique/AFT, puisqu’ils étaient 39 % à déclarer que la prise de conscience du rôle clé joué par les métiers du transport et de la logistique pendant le confinement a changé positivement l’image du secteur au sein de l’opinion publique.

Lire l’intégralité de l’article (accès réservé) dans L’Officiel des Transporteurs n°3042  du 6 novembre 2020.

Source:www.actu-transport-logistique.fr

Alliance Tracking

Vous n’avez pas d’identifiants ? Cliquez ici