Actualités

Vaccination : 100 000 doses d’AstraZeneca pour les entreprises

Le 7 mai, en déplacement au service de médecine du travail du groupe Safran, dans les Yvelines, Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, a dévoilé trois mesures  de renforcement de la vaccination au travail. À la FNTR, on se félicite de ce renforcement.    

Syringe draws liquid medication from blue colored vial in gloved hand of nurse.

Faut-il s’attendre à un réel coup d’accélérateur sur la vaccination en entreprise en mai, alors que quelque 100 000 doses d’Astra-Zeneca seront fournies à la médecine du travail ? Les médecins du travail pourront désormais vacciner avec tout l’éventail des vaccins disponibles.

En outre, une expérimentation des vaccins à ARN messager (Pfizer-Bio NTech, Moderna) devrait être lancée dans les prochains jours avec plus d’une vingtaine de services de santé pilotes au travail. Telles sont les trois mesures de renforcement de la vaccination au travail qu’a annoncées Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, le 7 mai dernier, en déplacement au service de médecine du travail du groupe Safran, dans les Yvelines.

Une reconnaissance pour les conducteurs

Cette annonce intervient quatre jours après la déclaration conjointe du Medef et de la CFDT, le 3 mai, pour réclamer au gouvernement plus de vaccins pour les salariés. “Ces nouveautés vont permettre à la vaccination en entreprise de monter en puissance”, a commenté la ministre.

À ses côtés, Laurent Pietraszewski, secrétaire d’État chargé des Retraites et de la Santé au travail, a ajouté que “la confiance des salariés dans les services de santé au travail […] leur facilitera l’accès à la vaccination contre la Covid-19.” Plus de 2 600 médecins et infirmiers du travail, mobilisés, ont déjà réalisé plus de 520 000 injections dont près de 63 500 en service de santé au travail auprès des salariés volontaires âgés de plus de 55 ans.

À la FNTR, on se félicite de ce renforcement, en espérant “que l’extension de la vaccination à tous les âges interviendra dès que possible. Pour les conducteurs, c’est une reconnaissance de leur présence au début de l’épidémie. De plus, cela sécurise la continuité de la chaîne logistique, en évitant au maximum les arrêts de travail.”

Source:www.actu-transport-logistique.fr

Alliance Tracking

Vous n’avez pas d’identifiants ? Cliquez ici

Dial & Go by Alliance Logistics

Vous n'avez pas de compte ?

Mot de passe oublié