Actualités

Vaccination : France Supply Chain préconise la création d’un conseil national dédié

78 millions d’injections seront nécessaires pour cibler 60 % des 65 millions de Français dans le cadre d’un vaccin administré en deux fois, à trois semaines d’intervalle.

Par le biais d’un communiqué de presse, l’association France Supply Chain alerte sur la nécessité d’une coordination transversale de la filière pour assurer une campagne de vaccination fluide. Elle préconise pour cela la création d’un conseil national dédié.

“Définir une politique publique de vaccination contre la Covid-19 est une chose, s’assurer de sa bonne exécution en est une autre”, estime l’association France Supply Chain dans un communiqué de presse. À ses yeux, la future campagne de vaccination ne pourra s’affranchir d’une coordination “nationale et transversale”. Et l’enjeu est de taille. “Risques de files d’attentes, ruptures de doses, stocks commandés non utilisés, trafic de vaccins par des personnes mal intentionnées… Jamais la bonne exécution d’une politique publique n’aura été aussi cruciale”, estime l’association.

Une démarche contre-intuitive

Pour appuyer son argumentaire, l’association pose l’hypothèse que 78 millions d’injections seront nécessaires pour cibler 60 % des 65 millions de Français dans le cadre d’un vaccin administré en deux fois, à trois semaines d’intervalle. 
“Actuellement, entre 2 millions et 2,5 millions de tests PCR/antigéniques sont réalisés par semaine. Cette cadence a nécessité plusieurs mois d’organisation”, rappelle l’association.

Autre problématique :la gestion de plusieurs vaccinspuisque “six ont déjà fait l’objet d’un contrat” avec deux incertitudes : leur nature (conservation à – 70 °C pour au moins l’un d’entre eux) et les dates de disponibilité. “Cette coordination passe par un pilotage et une approche globale comme le font les géants de l’industrie ou du commerce, avec un véritable plan industriel et commercial. Tous ces acteurs ont un point commun : ils partent de la demande et non de l’offre et travaillent par-delà leurs silos. Cettedémarche contre-intuitive, de planification en remontant le flux, est la seule qui fonctionne”, assure France Supply Chain.

Un conseil national de la supply chain

Pour relever ces défis, l’association préconise la mise en place d’un conseil national de la Supply Chain vaccin. Une structure nationale qui rassemblerait à la fois les pouvoirs publics, les prestataires logistiques, les industriels et les entreprises technologiques. Cette structure s’appuierait également sur les remontées de terrain des Agences Régionales de Santé, des préfets, de la médecine de ville et des acteurs du transport. D’un point de vue opérationnel, cette structure planchera à la fois sur le pilotage de la demande, le pilotage de l’acheminement vers les points d’administration du vaccin et le pilotage de l’approvisionnement 

Source:www.actu-transport-logistique.fr

DEVIS Instantané – Dial & Go

Vous n'avez pas encore de compte ?

Mot de passe oublié